Livre (Limousin) : Le secret des trois soeurs de Louis-Olivier Vitté

Publié le par lagrandestef

Merci à Schlabaya pour cette nouvelle contribution


secret-des-3-soeurs.JPGLe secret des trois soeurs
de Louis-Olivier Vitté

Presses de la Cité- (mars 2010)
Collection Terres de France

 

Résumé

Dans un village du Limousin, sur les rives de la Dordogne, au lendemain de la Grande Guerre...
Trois soeurs, Adélaïde, Emeline et Marie, tiennent une auberge de bonne réputation. Il n'est pas un client, - voisin, gabarier -, qui ne se rêve patron aubergiste, choyé par ces excellentes cuisinières, d'humeur égale et... célibataires même quand l'arrivée de deux voyageurs, ingénieurs, potentiels rivaux, vient perturber les habitudes des fidèles. Un matin d'hiver, pourtant, l'établissement ferme. Comme chaque année, à la même époque, les soeurs disparaissent quelques semaines durant, laissant voyageurs et villageois presque orphelins. Où et pourquoi partent-elles ainsi sans rien dire ? Tous sont torturés par le doute et la jalousie...
Louis-Olivier Vitté signe le portrait tendre de trois femmes décidées à vivre leurs rêves en toute liberté, à une époque charnière qui voit l'émancipation de millions de femmes.

L'auteur

 

Louis-Olivier Vitté est né en 1959. Depuis l'âge de vingt-quatre ans, il vit en Corrèze, entre Brive et la haute vallée de la Dordogne, dont sa famille est originaire.

Animateur depuis vingt ans pour Radio France, il travaille aujourd'hui à Tulle, dans la station locale de France Bleu. Louis-Olivier Vitté partage son temps libre entre la pratique de la musique classique – c'est un passionné d'instruments baroques et de lutherie – et l'écriture qui lui permet de faire revivre le passé de ses ancêtres limousins, un passé qui l'inspire et le fascine.

 

 

 

L'avis de Schlabaya

Ce roman aurait presque pu s'intituler "Chronique d'une mort annoncée"... L'histoire se situe à Saint-Projet, un village limousin un peu hors du temps, qui, au lendemain de la "der des ders", vit ses dernières années . La Dordogne, dont dépend l'économie locale, sera à l'origine de cette destruction, puisqu'on y construit des barrages destinés à produire de l'électricité. Ces travaux causeront, à terme, l'inondation de la vallée dans laquelle est situé le village... M. Jean et le jeune Clanche, les deux ingénieurs chargés de diriger les travaux, se sont installés à l'auberge dite "des trois soeurs", où se réunissent, chaque soir, les hommes du village, pour dîner, boire, et jouer aux cartes.

L'aînée des trois soeurs, Adélaïde, autoritaire et volontiers acerbe, tient les comptes et dirige l'auberge d'une poigne ferme. La seconde, Emeline, plus avenante, s'active avec bonheur derrière les fourneaux. Marie, que plusieurs années séparent de ses aînées, ne s'épanouit pas dans cette vie étriquée. Elle est la mère d'une petite Amandine, née de père inconnu, à la suite d'une aventure d'une nuit avec un client de passage, dont elle espère le retour, sans trop y croire. En attendant l'arrivée d'un prince charmant, elle accomplit sa part de travail sous la férule d'Adélaïde. L'arrivée des deux ingénieurs constitue pour elle plus qu'une simple diversion, et, bientôt, l'un d'eux occupe ses pensées... Mais qui est véritablement ce mystérieux M. Jean, qui se dérobe à elle tout en recherchant sa présence, et qui semble, de jour en jour, s'attacher de plus en plus à ce petit monde rural dont il participe pourtant à la démolition ?

Les trois soeurs, quant à elles, cachent plus d'un secret... Issues d'une famille bourgeoise, elles ne sont pas originaires de cette vallée dans laquelle elles se sont installées après la mort de leurs parents et la perte de leur fortune. Résignées à la nécessité de gagner leur vie, et bien acceptées par les gens du lieu, elles n'en gardent pas moins certaines distances vis-à-vis des villageois qu'elles côtoient quotidiennement. Nul ne sait pourquoi, chaque hiver, elles ferment leur auberge et désertent le village pour de longues semaines, emmenant avec elles la petite Amandine. Où se rendent-elles ? A leur retour, immanquablement, elles reprennent leur labeur et opposent aux questions des uns et des autres un silence obstiné...

J'ai beaucoup apprécié l'intrigue de ce roman, hors des sentiers battus, son atmosphère attachante, empreinte de mélancolie, mais sans pathos. Quant au secret des trois soeurs, il peut prêter à sourire, mais il en dit long sur les rêves brisés des uns et les préjugés des autres... Tout au long du récit, l'auteur a fait le choix de laisser dans l'ombre plusieurs éléments, et de conserver aux personnages une certaine opacité. Cet art de la suggestion, qui invite le lecteur à user d'empathie et d'imagination, confère beaucoup d'intérêt au roman, mais tourne parfois au minimalisme. Par exemple, les caractères d'Emeline et d'Adélaïde auraient gagné, à mon sens, à être plus approfondis, et on aimerait en savoir davantage sur des événements et des personnages qui, tout en jouant un rôle dans l'histoire, ne sont qu'évoqués. J'ai relevé également une ou deux incohérences dans le récit (on ne peut toutefois les déceler que si on a lu la fin...). Au final, une bonne lecture, à recommander.

 

D'autre billets sur le blog de Schlabaya

Publié dans Limousin

Commenter cet article