Livre (Auvergne) : L'Honneur des Bories de Florence Roche

Publié le par lagrandestef

honneur-bories.jpgL'honneur des Bories  
de Florence Roche
de Borée (février 2010)
384 pages


Résumé:


Lorsque Yvon arrive à la ferme des Bories pour y être embauché, il est accueilli à bras ouverts car le domaine, de sinistre réputation, n’attire guère la main-d’oeuvre. Paul Bories a, en effet, été condamné au bagne à perpétuité pour le meurtre de sa propre fille, Paulette. Ce que la famille du bagnard ignore en revanche, c’est qu’Yvon, surveillant-chef de la prison où Paul est embastillé, est persuadé de son innocence. Mais si Paul n’a rien fait, qui est le coupable ?


L'auteur
L’Histoire avec un grand H est composée de « petites histoires », Florence Roche le sait et tisse des récits prenants qui, bien que fictifs, inventent ce qui aurait pu être la vérité. Elle a déjà démontré son talent dans Des monts de résistance et Les Hautes Terres. Elle le confirme dans L’Honneur des Bories.

Mon avis

 

Fin du XIX siècle, dans un bagne de Cayenne. Yvon est gardien et s'est lié d'amitié avec Paul Bories, bagnard accusé du meurtre de sa fille Paulette dans sa ferme de Haute Loire en 1891. Convaincu de l'innocence de son ami i et profitant d'une année sabbatique, Yvon décide de se rendre à la ferme des Bories et de recueillir les preuves qui pourraient l'innocenter.

 

Florence Roche nous livre ici un roman du terroir mâtiné d'intrigue .
Lorsque Yvon arrive dans ce petit hameau de Bigorre (hameau existant encore de nos jours et demeurant un des derniers villages avec des chaumières, des maison en pierres traditionnelles recouvertes de chaume ou de lauzes) , il se fait embaucher commedans la ferme de Paul désormais régie par sa femme Blaisine. Blaisine est une belle femme, au caractère affirmé. Elle semble avoir   tiré un trait sur son mari et c'est avec Amédée, marchand de bétail au Puy s'étant installé à la ferme, homme volontaire, brave et amoureux, qu'elle a refait sa vie. Blaisine porte le deuil et la tristesse du décès de sa fille aînée Paulette, quatre ans plus tôt . Ses deux autres enfants, Michel et Adélaîde, ont déserté la ferme peu de temps avant la mort de leur soeur, Michel pour s'inscrire au Séminaire afin de devenir prêtre, et Adélaîde pour aller au Puy et exercer ses talents de dentellière. A la ferme, Blaisine est secondée par Toinou, jeune homme un peu benêt et sans malice et deux fillettes louées pas leur parents. Il y a également Marthe, la mère de Blaisine, femme solitaire, gentille et bonne,  vivant en retrait et élevant le petit Garysse, le fils qu'avait eu Paulette avant de mourir. Marthe est la seule à croire en l'innocence de Paul.
bigorre.jpg
Au fil des jours, Yvon va peu à peu arriver à percer les secrets de cette famille. Pourquoi Paul son ami était-il devenu alcoolique ?. Yvon va t'il réussir comprendre ce qui est arrivé à Paulette, un jour de 1891, dont le corps fut retrouvée un mois après sa disparition  émergeant d'une rivière? Paul retrouvé ivre mort et tâché de sang dans sa grange le soir de la disparition de sa fille, l'a t'il réellement tué comme les apparences le laissent supposer?

 

Les personnages sont très bien décrits , profonds et attachants. J'ai trouvé de plus ce livre  très bien écrit, avec un style classique très agréable à lire. L'auteur fait alterner les chapitres où on suit Yvon dans sa quête de la vérité et d'autres chapitres où il se remémore les conversations qu'il avait eues avec Paul au bagne. .

 

J'ai beaucoup aimé également comment  Florence Roche parle de ces métiers en voie de disparition comme la dentelle du Puy ou la coutellerie de Thiers. La dentelle au carreaux, que j'ai vu pratiquer par ma maman, transmise à l'époque de mère en fille, où les "doigts passaient et repassaient en saisissant et en enchevêtrant les fuseaux autour d'aiguilles qu'elles piquaient , dépiquaient, repiquaient avec une dextérité étonnante, sans oublier la dessinatrice,  la piqueteuse, la crayonneuse, l'aponçeuse et la plieuse.

 

coiffuresdupays.jpg

 

Et je me suis complètement immergée dans cette Auvergne de la fin du XIXeme siècle, et dans cette histoire qu'il m'a été très difficile de lâcher .

 

En résumé une trés bon moment de lecture avec des personnages attachants et une intrigue très interessante.

 

Note 17/20

 

Et je remercie les Editions de Borée pour cet envoi

Publié dans Auvergne

Commenter cet article