Livre (Basse-Normandie) : Marie sans terre de Yves Jacob

Publié le par livres-en-regions.over-blog.com

Un grand merci à Phooka pour cette nouvelle contribution

Marie-san-terre.jpgMarie sans terre
 de Yves Jacob

Presses de la cité (janvier 2003)
Existe aussi en poche( pocket)

Présentation  de l'éditeur:

S'attachant à retrouver la mémoire des gens simples d'autrefois, Yves Jacob s'inspire de la vie authentique d'une petite paysanne normande du début du XXe siècle dont le destin s'annonçait misérable entre tous. Marie a existé. Enfant, elle vagabonde en haillons sur les plages du Bessin au côté d'une maman épuisée par la pauvreté et l'alcool, vivant de moules et d'escargots vendus au bord des routes. Orpheline, elle travaille de ferme en ferme. Mais l'amour libère de toutes les servitudes. A la veille de la déclaration de guerre, Marie rencontre Julien, qui lui fait un enfant avant de disparaître de sa vie, mais pas de son cœur. Marie est un merveilleux portrait de femme, un exemple de tout ce que la vie offre de généreux, de chaleureux et de tendre. Au comble de l'infortune, elle croit en sa chance et espère...


Biographie de l'auteur

Romancier, essayiste et historien, couronné à deux reprises par l'Académie française, Yves Jacob enseigne l'éducation physique à l'université de Caen. Il est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages, dont plusieurs biographies : Dumont d'Urville (Glénat, 1995), Mandrin, le voleur d'impôts (Tallandier, 1999), Bertrand Du Guesclin (Tallandier, 1999), Jacques Cartier (Ouest-France, 2000), et des romans : Les deux vies de Marie Salmon (Tallandier, 1994 ; lauréat du prix Guillaume le Conquérant), Marie sans terre (Presses de la Cité, 2003), Les anges maudits de Tourlaville (Presses de la Cité, 2004) et Les blés seront coupés (Presses de la Cité, 2005). 

L'avis de Phooka

 Yves Jacob, pour moi , c'est d'abord....mon prof de sport à la Fac de Caen! :))) je savais à l'époque (assez lointaine tout de même) qu'il était non seulement sportif, mais historien. ce que j'ignorais par contre c'est qu'il était un très bon écrivain!!! Et c'est seulement pas mal d'années plus tard que je suis tombée par hasard sur cette "Marie sans terre". Ce n'est pas le genre de roman que je lis d'habitude,et de fait je n'en lirais sans doute pas tous les jours, mais ce roman ce fut une réelle belle découverte! Normande d'origine, j'y ai retrouvé beaucoup de choses telles que me l'avait raconté mes grands parents et Yves Jacob a clairement fait des recherches fouillée sur la vie en Normandie à cette époque.
C'est un livre magnifique, qui se passe dans la campagne pauvre normande du début du siècle pendant la seconde guerre mondiale. On suit l'histoire de Marie, histoire loin d'être drôle, mais jamais larmoyante. On sent a quel point l'auteur aime ses personnages et cette campagne. Il en parle avec amour et on se laisse emporter par ce récit, par l'envie de connaitre ses personnages qu'il aime tant. C'est hyper attachant, très bien documenté (j'ai retrouvé des anecdotes que me racontaient mes parents ou mes grands parents). C'est une histoire simple et triste de gens ordinaires qui avaient la vie autrement plus difficile que nous et qui pourtant la vivaient du mieux qu'ils pouvaient. 
Yves Jacob raconte tellement bien cette histoire qu'on la sent réelle (et d'ailleurs une part de cette histoire est vraie!) et on ne peut pas reposer le livre avant de savoir ce qui va se passer. Je l'ai lu d'une traite et du coup je l'ai offert à plusieurs personnes qui toutes ont beaucoup aimé!
Depuis j'ai lu d'autres romans de Yves Jacob et toujours on retrouve cet amour des personnages qui fait que le lecteur aussi s'y attache.


Retrouvez ce billet et bien d'autres sur le blog de Pooka

Publié dans Basse-Normandie

Commenter cet article