Livre (Lorraine) : Meurtres sur bristol de Steve Rosa

Publié le par livres-en-regions.over-blog.com

steverosameurtressurbristolMerci à Matilda pour sa contribution

Meurtres sur bristol
de Steve Rosa

Editions Serpenoise (2005)
Genre : Polar

Résumé :

Celle qui doit tout au verre... Tel est l'incompréhensible message que le lieutenant Nicolas Reynaud découvre sur le cadavre de Suzy Carlino, égorgée sur les rives de la Seille, la rivière qui traverse Metz. Puis c'est une fillette de la bourgeoisie locale qui est à son tour assassinée - et un décorateur qui se volatilise purement et simplement de son atelier dont les deux portes sont surveillées et que l'on retrouve dans son appartement, lui aussi égorgé. Chaque fois le meurtrier signe son forfait d'un énigmatique bristol.

Présentation de l'auteur :

Steve Rosa est bourguignon d’origine et messin d’adoption. Il a une agrégation d’anglais et est docteur en études anglophones de l’Université de Bourgogne, et passionné de romans policiers.

L'avis de Matilda :


Dans le cadre du très intéressant défi de lagrandstef j'ai découvert Steve Rosa en fouillant ma médiathèque, et comme j'aime les romans policiers je n'ai pas tergiversé trop longtemps. Que le roman se déroule à Metz est assez déroutant ... j'ai eu beaucoup de mal à imaginer une série de meurtres dans les rues tranquille de ma vie natale, ni à imaginer le meurtrier se balader au Centre Saint-Jacques ...
J'ai mis quelques pages à m'adapter au style de l'auteur et au parti prit de départ, qui est celui de toutes enquêtes policières en même temps ... un meurtrier à attraper, un enquêteur atypique et un chef tyrannique qui ne comprend rien a rien. Quand je vois ça à la télé dans les séries policières que j'affectionne ça ne me dérange pas, mais sur papier ça me gêne plus comme pour La danse des obèses de Sophie-Audouin Mamikonian. Mais à part ça j'ai été agréable surprise par ce roman ... c'est bien ficelé et j'ai pris plaisir à chercher des solutions à l'énigme, surtout à celle de la disparition du décorateur.
Le mobile du meurtrier m'a paru ingénieux mais ... un peu tiré par les cheveux, remarque si j'avais vu ça à la télé je ne pense pas que j'aurais été irritée. Cela tiens donc juste au fait que je préfère voir les énigmes policières dans les séries plutôt que sur papier ... mais malgré cela, ça été une lecture agréable. L'écriture de l'auteur est simple, fluide, on lit le tout rapidement et sans ennuie ni impatience.
La fin est assez conventionnelle, mais pas pénible. Je lirais très volontiers les autres romans de l'auteur qui mettent en scène les mêmes personnages.

En deux mots : Une lecture agréable, malgré quelques petits points négatifs, et que je prolongerais avec plaisir avec les autres romans de l'auteur.

Retrouvez ce billet et bien d'autres sur le blog de Matilda

Publié dans Lorraine

Commenter cet article