Livre (Auvergne): L'auvergnat et son histoire de Jean Anglade et Alain Vivier T1 etT2 (BD)

Publié le par lagrandestef

 

AuvergnatEtSonHistoireL1_04072004.jpg
L'auvergnat et son histoire- des Crocodiles à Sidoine Apollinaire
de Jean Anglade et Alain Vivier

Eds Horvath (1979)
44 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AuvergnatEtSonHistoireL2_04072004.jpgL'auvergnat et son histoire- du VIe siècle aux croisades
de Jean Anglade et Alain Vivier

Eds Horvath (1979)
44 pages

 

 

 

Biographie de Jean Anglade (evene)

Privé de son père dès l'âge d'un an, Jean Anglade naît en plein milieu d'un conflit mondial et cela le marque. Sa mère, servante, se remarie en 1920 avec un charretier qui fera de son beau-fils un apprenti plutôt indocile. La pauvreté dans laquelle il évolue l'empêche de continuer ses études. Il devient alors instituteur mais continue d'apprendre en autodidacte pour devenir professeur de lettres et agrégé d'italien. Son premier roman est publié en 1952 ; 'Le Chien du seigneur' aborde l'histoire d'un prêtre ouvrier qui officie dans une usine de caoutchouc. C'est un pari risqué pour l'époque mais c'est surtout un pari gagné. Son premier roman auvergnat, 'Une pomme oubliée' sort en 1969. Il est adapté au cinéma par Jean-Paul Carrière et Jean Cosmos. Jean Anglade est un écrivain sans fin. 79 ouvrages suivent son premier écrit. 79 merveilles qui trouvent rapidement leur public. Entre biographies (' Pascal l'insoumis'), livres d'histoire (' La Vie quotidienne des immigrés en France'), essais, livres humoristiques, poésies ou théâtres, ce grand homme est une référence de la scène littéraire française.

 

Plus d'info également sur le lien Wikipédia.

Mon avis

Au départ, 5 fascicules étaient prévus

- des crocodiles à Sidoine Apollinaire
- du Veme siècle aux croisades
- des croisades à Louis XVI
- les  révolutions
- les derniers temps

Mais seulement les deux premiers parurent

 

"L'histoire ici présentée ne se soucie qu'un peu de la vérité historique totale, pour que l'épaisseur des sandales romaines compte autant que les pensées de Jules César. Je ne garantis pas que le nez de Vercingétorix ait eu le profil exact que lui a donné le crayon tortueux, impérieux, talentueux d'Alain Vivier. Ce qui est valable pour le nez l'est aussi bien pour d'autres détails. Dessinée par un jeune d'abord à l'usage des jeunes, cette bande cherche avant tout à leur faire aimer notre passé. Ils y trouveront aussi, dissimulés comme le loup des anciennes devinettes , des rapprochements avec les temps présents qui les feront sourire et les amèneront peut-être même à réfléchir. Mais pas trop, s'il vous plait, pas trop.." (extrait de l'avertissement de Jean Anglade).

Une lecture très sympathique, avec de l'humour et surtout on apprend plein de choses. Comme par exemple que les ancêtres de l'auvergnat étaient les Ibères et les Ligures, et que les celtes sont arrivés vers le Veme siècle avant JC  . Les celtes étaient polythéistes; il adoraient le dieu Taranis (dieu du ciel , de la foudre et du tonnerre), Ogmios , (spécialiste de l'éloquence), la déesse Sirona (déesse des étoiles et de la magie), le Dieu Cernunnos (dispensateur de richesse), Le dieu Succel (favorable aux agriculteurs), Borbo(celui des sources guérisseuses) et surtout le plus puissant , Teutatès , qui avait son culte au sommet du Puy de Doume. On y parle bien sûr de Vercingétorix (littéralement 'celui qui commande aux chefs) et sa stratégie de la terre Brûlée, qui vainquit les troupes de César en 52av JC mais ne sut pas tirer partie de sa victoire si bien que les romains finirent par s'installer chez les arvernes en bâtissant une nouvelle capitale , Augustonemetum (ancien nom de Clermont Ferrand).Egalement de Sidoine Apollinaire qui fut évêque  mais surtout écrivain,,mais aussi de Gerbert (que je ne connaissais pas) qui fut pape (sous le nom de Sylvestre II de 999 à 1003 ) et mathématicien et favorisa l'introduction et l'essor des chiffres arabes en occident. On y apprend l'origine de la rivalité de clocher entre Clermont-Ferrand et Montferrand (qui subsiste quelque peu de nos jours) et de nombreuses autres pages et anecdotes de notre histoire auvergnate.

Alain Vivier et Jean Anglade glissent quelques petits clins d'oeil à notre période actuelle (et particulièrement de la fin des années 70's, date d'écriture de ces fascicules). Au détour d'une page on voit par exemple apparaître un Giscard d'Estaing ou un joueur de rugby.

Je ne peux que conseiller la lecture de ces 2 BD . Malheureusement je ne crois pas que celles-ci aient été  rééditées et je ne sais pas si on peut  encore les trouver à la vente (hormis dans de brocantes et autres vide -greniers)

J'ai emprunté ces exemplaires à la bibliothèque de mon village mais je vais les acheter pour ma fille lorsque l'occasion se présentera.

 

Publié dans Auvergne

Commenter cet article