Livre (Provence-Alpes Côte d'Azur)- La vallée des cobayes de Pascal Martin

Publié le par lagrandestef

vallee-cobayes.jpgLa vallée des cobayes   
de Pascal Martin
      
Presses de la Cité (avril 2010)

Collection Terres de France
330 pages

Résumé:

Saint-Jean-du-Verdon, en Provence, se produisent des cas de morts très suspectes. Eva, coureur de nuits, émissaire de l'organisation secrète l'Oeuvre, y est envoyée d'urgence.
Or, dans ce même village, les parents d'Eva ont mystérieusement disparu, trente ans plus tôt. Simple coïncidence ? Rapidement, la jeune femme est confrontée à l'hostilité des villageois et à d'inquiétantes mises en garde. Car elle a découvert que Saint-Jean-du-Verdon a été clandestinement transformé en laboratoire à ciel ouvert, ses habitants vivant à leur insu tels des cobayes. Le résultat des expérimentations constitue des documents hautement stratégiques qu'Eva a pour mission de récupérer. C'est compter sans l'homme de l'ombre, le Fennec. Eva devra également affronter les fantômes du passé qui resurgissent pour raconter sa propre histoire, le drame de ses parents, étrangement lié à son enquête...
Le renouveau du polar à la française : action, humour et suspense.

L'auteur (source éditeur):

Né près de Paris, Pascal Martin se forme d'abord à l'?nologie avant de devenir journaliste. A partir de 1978, il parcourt le monde comme grand reporter pour réaliser des enquêtes diffusées par TF1, Antenne 2 et FR3 : « Belfast et l'agonie de Bobby Sands », « L'Iran et l'arrivée au pouvoir des ayatollahs », « Le siège de Beyrouth », « Le trafic des squelettes à Calcutta ».
En 1984, il réalise un court métrage de fiction, « L'intruse » diffusé par Antenne 2 qui, dès 1986, lui demande l'exclusivité de ses enquêtes pour ses magazines d'actualité : « Le Magazine », « Edition spéciale », « Place publique ». En 1989, il se spécialise dans l'investigation pour une collaboration exclusive de dix ans avec « Envoyé Spécial ». Ses reportages font référence et lui valent de nombreuses récompenses comme le Grand prix des télévisions francophones pour son film sur la révolution roumaine et, en 1992, et le Sept d'or du meilleur reportage pour son enquête sur le Front National : « Front National, la nébuleuse ».
En 1995, il crée les « Pisteurs », des personnages de fiction qui reposent sur son expérience de journaliste d'investigation, pour des films diffusés sur France 2. Après avoir enseigné quelques années au Centre de Formation des Journalistes, Pascal Martin est depuis 1998 responsable d'une collection documentaire créée avec Jacques Cotta sur France 2 : « Dans le secret de? ».

Bibliographie (source éditeur)

Le trésor du Magounia
Le Bonsaï de Brocéliande
Les fantômes du mur païen
La malédiction de Tévennec
L'archange du Médoc
La traque des maîtres flamands
L'Ogre des Landes
La Vallée des cobayes



Mon avis

 

Voilà un auteur qui ne va pas contribuer à faire diminuer ma PAL. La Vallée des Cobayes est la 8eme aventure des Coureurs des nuits , ces orphelins recrutés dans des prisons par une organisation clandestine, l'Oeuvre, et à qui sont confiées des missions plus périlleuses les unes que les autres,des enquêtes parallèles à celles de la police. Et j'ai ADORE

On retrouve Eva , jeune femme d'une trentaine d'années, orthophoniste en Australie. Elle et envoyé par Foch, un homme mystérieux à la tête de l'Oeuvre, à Saint-Jean-du-Verdon dans le Sud de la France , avec comme seule indication "A Saint-Jean-du-Verdon, les habitants meurent plus vite et plus jeunes qu'ailleurs.Tâche de savoir pourquoi et rapporte moi les preuves. Étrangement, c'est dans ce village que les parents d'Eva sont enterrés....

D'après mes recherches, le village de Saint-Jean-du-Verdon semble être fictif. Par contre, le lac  de Sainte-Croix existe bele et bien; c'est une des trois plus grandes  retenues d'eau artificielles de France par sa superficie; projet initié par Schneider, puis repris par EDF, il devient réalité en 1973 par la mise en eau nécessitant la destruction et l'engloutissement de  l'ancien village de Salles sur Verdon (plus d'infos ici), village qui fut reconstruit un peu plus loin.

salles-sur-Verdon.jpg

Pour ce qui est de l'intrigue, je ne vais pas revenir dessus (voir le résumé). Elle est double ici car elle touche à la fois à la mission qu'Eva se voit confiée, mais également à ses origines. Le suspense est constamment présent et  monte en puissance au fil des pages. On est plus proche ici du roman à suspense ou du thriller de conspiration que du polar. J'ai eu du reste beaucoup de mal à lâcher ce livre. De plus cette histoire est tellement plausible que j'en ai parfois eu des frissons.

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Eva, orpheline, ex taularde devenu orthophoniste , très sexy, aux tendances bisexuelles, légèrement alcoolique, forte et fragile à la fois. Les personnage secondaires sont également bien travaillés; celui du Robique, par exemple, le vieux gitan n'arrivant plus à parler à cause d'un goitre, mais écrivant à la perfection, et vivant avec sa soeur , m'a touché.

Le style m'a beaucoup plus : vif , dynamique, les chapitres plutôt courts et avec une alternance de dialogues et de narrations. LA typographie est également travaillée notamment au niveau des ponctuations .

Ce livre est très ancré géographiquement et j'ai aimé l'atmosphère qu'il dégageait.. Par certains côtés, il m'a fait un peu penser  à ce que j'avais ressenti en lisant les Rivières Pourpres de Jean- Christophe Grangé , une sensation d'être à la fois happée par une histoire mais aussi par un lieu.

Donc un nouveau coup de coeur pour moi sur un livre de la collection terres de France, aux Éditions Presses de la cité, que je remercie pour leur envoi.

Et je compte bien lire les autres aventures de ces coureurs de nuit!!


Note : 18/20

Commenter cet article