Livre (Bretagne): Les vestiges de l'aube de David S. Khara

Publié le par lagrandestef

Merci à Silvi pour cette contribution

 

vestiges-de-l-aube.jpgLes Vestiges de l'Aube

de David S. Khara

Eds Black Coat Press (février 2010)

Collection Rivière Blanche

 

Résumé

Barry Donovan, policier New Yorkais, vit sa vie sans joie depuis qu'un drame personnel a bouleversé son existence. Werner Von Lowinsky, vampire depuis la guerre de sécession, vit sa non-vie en solitaire.
Pour combler leur solitude, Barry et Werner s'adonnent aux échanges (tchat) par Internet et c'est ainsi que leur premiers échanges auront lieu, et par la suite, la confiance s'installant, leur rencontre physique.

 


Biographie:

 

David S Khara est Breton de coeur depuis plus de 26 ans et vit en Ille et Vilaine.
Une quarantaine d'années, un passé sportif de rugbyman (à véçu du côté de Brive ......) mais aussi ancien chef d'entreprise d'une agence de communication.
Fils d'un père journaliste et un passage à l'agence France Presse (AFP), font que l'écriture est naturelle chez l'auteur.
David S Khara écrit depuis longtemps des histoires qu'il conserve précieusement.
Son ambition : donner du plaisir au lecteur.
Retrouvez David S. Kahra qur son blog
 

L'avis de Silvi:

 

Terminée la lecture "Les Vestiges de L'aube" acquis lors d'une dédicace de l'auteur, David S Khara, à la librairie Critic à  Rennes.
Lire un roman quand on a rencontré son auteur et eu la chance de pouvoir échanger avec lui sur le fond de son oeuvre, et par delà que l'auteur vous fasse partager les sentiments des personnages qu'il a créé, apporte un petit, voire un grand plus pour aborder la lecture.

Sur fond de polar et de fantastique ce roman est surtout la rencontre de deux êtres que tout sépare. En effet, comment un humain peut devenir ami avec un vampire et vice versa ?
Hors, l'un comme l'autre sont profondément marqués par la douleur que la vie leur a infligée. Werner,et son côté Dandy a conservé le langage soutenu qui sied à son époque de naissance le 19ème siècle,. Donovan, certes flic, n'est pas dénué pour autant d'une certaine sensibilité intellectuelle.
Werner et Barry vont se découvrir petit à petit et développer une relation amicale aussi étrange pour l'un que pour l'autre.

L'écriture est fluide et accroche le lecteur. La majorité de la narration de l'histoire se fait en alternance entre Werner ou Donovan, ce procédé permet à chaque personnage de donner du contenu à l'intrigue. Les références  historiques à la guerre de sécession sont un réel complément au roman.

Personnellement je me suis laissée porter par l'histoire et j'ai hâte de découvrir la suite. En effet l'épilogue augure une autre séries d'aventures originales..............

Je suis tombée sous le charme des deux personnages et de l'écriture de David S Khara.

Clin d'oeil : ce livre "m'a offert d'agréables moments et un voyage onirique dans les méandres de l'âme humaine"

Retrouvez ce billet sur le blog de Silvi

Publié dans Bretagne

Commenter cet article

Matilda 13/05/2010 19:03



héhé ça a l'air sympa tout ça ^^



silvi 13/05/2010 12:13



un auteur qui mérite vraiment d'être lu